Danas

Eulex : le déploiement de la mission européenne et l’autonomie du nord du Kosovo

| |

Après le feu vert du Conseil de sécurité, le déploiement de la mission Eulex devrait rapidement commencer au Kosovo, même si l’Union européenne ne donne pas de date précise. Les Albanais rejettent le plan des Nations unies, qui est également critiqué par certains représentants serbes du Kosovo. Par contre, Belgrade et les autorités serbes affichent leur satisfaction, ainsi que les représentants de la communauté internationale. Ce plan soustrait le nord serbe du Kosovo à l’autorité de Pristina.

Par Snežana Čongradin « Depuis que le Kosovo a proclamé son indépendance, il est en fait divisé », résume Goran Svilanović, l’ancien chef de la diplomatie serbe, en commentant l’application du plan en six points adopté par les Nations unies pour le déploiement de la mission Eulex. D’après le rapport adopté au Conseil de sécurité des Nations unies, il est prévu de « reconfigurer » la présence civile internationale : le nord du Kosovo ne sera pas placé sous la responsabilité des institutions de Pristina mais sous celle de la Minuk. Cela signifie que la mission Eulex coordonnera ses activités dans le nord de la province avec les Nations unies, et au sud (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous