Timpul

Environnement : la Moldavie est toujours « une immense décharge à ciel ouvert »

| |

En Moldavie, on compte près de 2 000 décharges, quasiment toutes illégales... Alors que les risques sanitaires sont énormes, le gouvernement ne prend aucune mesure. La corruption et le clientélisme politique paralysent toute gestion efficace du dossier. Le cri d’alarme de Dorin Dușciac, ancien vice-ministre de l’Environnement.

Propos recueillis par Ion Macovei Docteur en science physique et membre actif de la diaspora moldave en France, Dorin Dușciac a occupé la fonction de vice-ministre de l’Environnement pendant huit mois. Il a donné sa démission en février dernier pour reprendre ses activités scientifiques. Timpul (T.) : Notre pays est rempli de décharges d’ordures illégales. Comment régler ce problème ? Dorin Dușciac (D.D.) : En Moldavie, nous comptons près de 2 000 décharges pour 900 communes. La plupart d’entre elles sont illégales et seules deux sont aménagées. Le résultat est catastrophique. Les gens ne s’en rendent pas compte mais à l’heure actuelle, notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous