Danas

Entre la Serbie et l’OTAN, un « mariage informel »

| |

Entre la Serbie et l’Alliance atlantique, les partenariats sont en train de se renforcer, lentement mais sûrement. Cette semaine a eu lieu la « Belgrade NATO Week ». Au menu : la mise en œuvre du Plan d’action individuel pour le partenariat (IPAP), la forme de coopération la plus étroite que l’OTAN puisse établir avec un pays non-membre.

Par Miloš Mitrović Dans le cadre du Partenariat pour la paix (PPP), signé en 2006, la Serbie participe déjà à 120 activités de l’OTAN. La coopération entre l’armée serbe et la KFOR est qualifiée de bonne, celle avec les dirigeants politiques serbes « exceptionnelle ». Il ne manque plus que le « dialogue » politique. Suite à l’affaire du drone, Tirana a certes émis un avis négatif sur ses relations avec Belgrade. Mais les obstacles ont été vite levés, et le 28 novembre dernier, la candidature de la Serbie à l’IPAP a finalement été approuvée par l’OTAN. L’élargissement n’est pas une priorité de l’OTAN. Quant à la Serbie, elle ne se précipite pas vers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous