Shekulli

Énergie et corruption en Albanie : l’investisseur miracle finit en prison

| |

C’était une des privatisations phare du gouvernement Berisha : sept centrales hydroélectriques albanaises ont été cédées en concession à la compagnie « Commonwealth Albania Hydro Ventures INC. », enregistrée dans l’État américain du Massachussetts, appartenant à un certain Paul J.McMann. Or, ce dernier vient d’être arrêté à Chypre par le FBI. Couverts de dettes, « l’investisseur miracle » que célébrait Sali Berisha est accusé de faux et usage de faux.

Par Arbër Zaimi Comme si les échecs des concessions dans les mines (Bulqize, Mirdita) ou dans le pétrole ne suffisaient pas, le gouvernement a choisi la même méthode pour attirer des capitaux étrangers dans le marché de l’énergie électrique, en choisissant des investisseurs totalement inconnus et même douteux. Dirigée par les époux Paul et Eileen McMann et par deux Albanais, citoyens américains, Arben Spahillari et Fatos Dervishi, la Commonwealth Albania Hydro Ventures INC. a été créée en novembre 2008 et a réussi à obtenir, dès l’année suivante, l’exploitation des centrales hydroélectriques dans le Sud-est du pays (Saranda, Permet, Skrapar, Gramsh, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous