Danas

Énergie en Serbie : une catastrophe écologique et sanitaire

| |

En Serbie, le taux de mortalité par cancer du poumon est le plus élevé d’Europe... La pollution provoquée par les centrales électrique, émetteurs massifs de dioxyde de souffre, est l’une des causes majeures de cette catastrophe sanitaire. L’Union européenne a fixé une « feuille de route » en matière de transition énergétique, mais pour l’instant, rien ne bouge... Un rapport tire la sirène d’alarme.

Par Snežana Čongradin « Les centrales électriques serbes sont les plus importants émetteurs de dioxyde de souffre en Europe. Ces émission ont une influence aussi bien sur la population que sur l’économie serbe, ainsi que sur les autres pays de la région, dont certains se trouvent dans l’UE ». Retrouvez notre dossier : Catastrophes industrielles : les Balkans, une région à risques Telles sont les conclusions d’un rapport publié par le Mouvement européen en Serbie (EPus) et intitulé « Adhésion de la Serbie à l’Union européenne. Infrastructures énergétiques ». Ce document révèle des informations alarmantes : par exemple, en Serbie, le taux de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous