Adevarul

Endettement des entreprises roumaines : la mince marge de manoeuvre du gouvernement

| |

Depuis treize ans, tous les gouvernements qui se sont succédés au palais Victoria se sont cassés la tête en essayant de résoudre le problème des entreprises très endettées. Toutes sortes de schéma et de stratégies ont été inventés ou copiés mais aucun n’a réussi à discipliner les mauvais payeurs. Le gouvernement actuel devra jouer avec l’eau et le feu pour assainir la vie économique sans se brûler les ailes, selon l’éditorialiste d’Adevarul.

Par Alina Sadeanu Après l’échec de l’isolement financier des sociétés débitrices a suivi la transformation des dettes en actions, puis une longue série d’ordonnances qui ont reflété toute une palette d’attitudes : de l’attribution de « bonus » pour ceux qui sont corrects aux sanctions et pénalités pour ceux qui restent indisciplinés. Toutes se sont révélées de pauvres variations sur le même thème. Aucune mesure n’a réussi à mener au « seuil du fisc » ceux qui produisaient sans payer. Aucune loi n’a pu vaincre le système qui la nourrissait. Et aucune ne le pouvait puisque le chaos les politiques de gouvernement a rongé jusqu’à la racine le respect pour la loi et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous