Dani

En Bosnie centrale, les écoles croates ferment toujours leurs portes aux petits Bosniaques

| |

Depuis la fin de la guerre, dans certains cantons de la Fédération de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, l’automne voit toujours se répéter les mêmes tentatives impossibles de réunifier les systèmes scolaires croate et bosniaque. Les enfants, évidemment, ne comprennent jamais rien, ils ne font qu’écouter et subir. Jusqu’à cette année, leurs parents se taisaient aussi. Maintenant, ils se révoltent.

Par Belma Becirbasic Mardi, il y a quatre semaines, dans un bistrot désaffecté au plein milieu de la carsija [1], les enfants ont commencé leurs cours. Cela peut sembler bizarre à entendre, mais c’est encore plus curieux à voir : à travers une fenêtre couverte d’étiquettes faisant la publicité pour le coca et la bière, on voit apparaître de petites têtes d’enfants en train de suivre leurs cours. Hélas, cette scène est réelle et se passe à Busovaca, une petite ville de Bosnie. Quand notre équipe est arrivé dans le vieux bistrot, les enfants étaient en train de suivre un cours de gym. Ils étaient assis dans leurs bancs et regardaient d’une façon résignée les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous