Osservatorio sui Balcani

En Albanie, l’homosexualité est toujours perçue comme une « maladie »

| |

La communauté homosexuelle albanaise est toujours très largement rejetée par une société dominée par des modèles patriarcaux. Il est résolument difficile d’être gay à Tirana. Le premier volet d’une enquête de l’Osservatorio sui Balcani sur l’homosexualité et les communautés LGBT dans les différents pays balkaniques.

Par Artan Puto Une des rares sources d’informations sur la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi et transsexuelle) d’Albanie est représentée par les publications du Groupe albanais pour les droits humains (GADH). Dans un de ses récents rapports sur les homosexuels en Albanie, il ressort que la société albanaise reste toujours aussi fermée à propos de l’homosexualité, en la considérant comme une sorte d’anomalie sociale. Par conséquent, un des principaux problèmes reste toujours la prise de conscience de l’opinion publique. Le rapport du Groupe pour les droits humains commence par une introduction qui rappelle l’histoire de l’homosexualité en Albanie. À (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous