B92

Emigration et révolution : des centaines de travailleurs serbes bloqués en Libye

| |

Un groupe de 70 employés serbes et monténégrins de l’entreprise IMK, basés sur le chantier de Ras-Lanuf, situé à plusieurs centaines de kilomètres de Tripoli, sont isolés dans leur camp. Ils ont été attaqués dimanche soir et demandent l’aide de la Serbie. Le ministre des Affaires étrangères Vuk Jeremić promet leur évacuation. De nombreuses entreprises serbes sont implantés en Libye.

Les travailleurs ont lancé un appel à l’aide par e-mail, leur seul moyen de communication avec l’extérieur. « Dimanche soir, nous avons été attaqués par un groupe d’une vingtaine d’hommes armés, qui ont essayé de voler nos véhicules et de nous détrousser. Nous avons repoussé leurs attaques à mains nues, car ces voitures sont la seule chance qui nous reste de pouvoir regagner Tripoli », écrivent-ils, en précisant qu’un véhicule et « une forte somme d’argent » leur ont été dérobées. Ces 70 travailleurs serbes et monténégrins sont employés par le consortium russo-serbo-monténégrin IMK et l’entreprise Petrolcomet. « Notre vie est en danger », écrivent-ils, en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous