Courrier des Balkans

Élections législatives en Grèce : poussée de la gauche radicale

|

Si le centre-droit de Nouvelle Démocratie arrive en tête des législatives grecques, ces élections sont marquées par le net recul des partis de gouvernement et la poussée de la gauche radicale. L’extrême-droite de l’Aube Dorée fait également son entrée au Parlement. Vainqueur en 2009, le Pasok est le grand perdant de ce scrutin.

L’austérité a perdu : le parti de centre-droit Nouvelle Démocratie (ND) et les socialistes de Pasok obtiennent respectivement 20,9% et 14,7% des voix quand ils pesaient 77% à eux deux en 2009. Retrouvez notre dossier : Élections de crise en Grèce : le centre droit en tête, suivi par l’extrême gauche C’est le parti d’extrême gauche de Syriza qui prend la deuxième position avec plus de 15% des voix. "Après deux ans de barbarie, la démocratie est de retour, a déclaré Alexis Tsipras, le chef de Syriza. Le peuple enverra un message clair et bruyant à toute l’Europe." L’extrême-droite fait également son entrée au Parlement avec les 6,7% de Chrysi Avyi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous