Jurnalul National

Élections européennes en Roumanie : parler de tout, sauf de l’Europe

| |

En Roumanie, les partis politiques ont fait campagne en multipliant les promesses sociales souvent très démagogiques, et en parlant de tout, sauf des enjeux européens. Il faut dire que tous les partis ont tous déjà les yeux fixés sur une autre échéance : les élections présidentielles de l’automne. Bref, le scrutin européen n’aura été qu’un tour de chauffe, qui risque peu de mobiliser les électeurs.

Les partis politiques avaient trente jours de campagne pour convaincre l’électorat du rôle des élus au Parlement européen et de la nécessité de protéger les intérêts roumains à Bruxelles. Malheureusement, pendant ces trente jours de campagne, les questions liées aux enjeux européens n’ont été que vaguement soulevées. Les hommes politiques n’ont pas changé de registre, ils ont lancé de faux sujets de campagne, notamment des sujets d’ordre social, en suivant la tradition des scrutins précédents, tandis que le Parti social-démocrate (PSD) et le Parti national libéral (PNL) se sont servi de cette période pour promouvoir leurs propres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous