Le Courrier des Balkans

Élections en Serbie : l’opposition éclate, Boris Tadić lance un nouveau parti

| |

Voulues par Aleksandar Vučić, les élections anticipées qui auront lieu en mars risquent de faire éclater l’opposition. L’ancien Président de la République Boris Tadić a, en effet, pris le risque d’une rupture avec le Parti démocratique (DS), désormais dirigé par Dragan Đilas, en prenant la tête d’un Front démocratique, coalition de plusieurs petits partis. Le SNS de Vučić a toute chance de s’assurer une position hégémonique sur la vie politique serbe.

Par Philippe Bertinchamps (Avec B92) - Selon un sondage du CeSID, le Parti progressiste de Serbie (SNS) du vice-Premier ministre Aleksandar Vučić récolterait 42% des voix, suivi par la coalition SPS-PUPS-JS du Premier ministre Ivica Dačić (16%) et le Parti démocratique (DS) de Dragan Đilas (11%). Retrouvez notre dossier : Serbie : Vučić convoque des élections anticipées pour asseoir son pouvoir absolu Les élections coûteront 1 146 440 000 dinars serbes, soit un peu moins de 10 millions d’euros, a annoncé la Commission électorale. Le fonds sera puisé dans la réserve budgétaire. La Commission a aussi demandé officiellement au ministre sans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous