Le Courrier des Balkans

Élections en Serbie : ces politiciens qui s’en vont au cimetière des éléphants

| |

Vojislav Koštunica, Čedomir Jovanović, Mlađan Dinkić... Le « tsunami » Vučić ne fait pas de cadeau et envoie sur la touche nombre de politiciens dont les décisions, les humeurs, les alliances et les traîtrises ont rythmé la vie du pays depuis une ou deux décennies.

Par Ph.B. et J.A.D. Ce sont les grands blessés des élections du 16 mars. Le Parti démocratique de Serbie (DSS) de Vojislav Koštunica (4,1% des voix), Régions Unies de Serbie (URS) Mlađan Dinkić (3,3%) et le Parti libéral-démocratique (LDP) de Čedomir Jovanović (3,1%) disparaissent du Parlement, tandis que le Parti radical serbe (SRS) de Vojislav Šešelj ne parvient pas à y revenir (2%). Retrouvez notre dossier : Serbie : le raz-de-marée Vučić À l’annonce des résultats, Mlađan Dinkić (né en 1964) a annoncé qu’il se retirait de la vie politique. Le fondateur du Groupe G17+ fut, en 2000, l’un des piliers de l’Opposition démocratique de Serbie (DOS). Depuis, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous