Nova Makedonija

Élections en Macédoine : pour les partis albanais, priorité aux revendications nationales

| |

Une totale égalité entre les communautés albanaise et macédonienne : telle est, en substance, la principale revendication de tous les partis albanais en campagne pour les élections anticipées du 5 juin. Une fois de plus, les questions économiques tiennent beaucoup moins de place dans leurs programmes que les revendications nationales. Le signe que, dix ans après le conflit de 2001 et les accord d’Ohrid, tous les problèmes sont loin d’être réglés.

Par Suncica Stojanovska Zoksimovska Dix ans après la signature des accords-cadre d’Ohrid garantissant les droits des différentes communautés ethniques de Macédoine, les programmes et les plateformes politiques des partis albanais évoquent toujours les « discriminations » et les « inégalités » dont souffriraient les citoyens albanais du pays. Retrouvez notre dossier : Élections anticipées en Macédoine : la solution à la crise politique ? L’Union démocratique pour l’intégration (BDI), le Parti démocratique des Albanais (PDSh) et Nouvelle Démocratie (DeR), ainsi que la Renaissance démocratique nationale (RDK), le nouveau parti de Rufi Osmani, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous