Avgi

Élections en Grèce : Syriza, des lendemains qui chantent ?

| |

Après l’échec des négociations en vue de former un gouvernement, de nouvelles législatives auront lieu le 17 juin. Selon les premiers sondages, la coalition de gauche radicale Syriza arriverait en tête avec plus de 20% d’intentions de vote. Ses positions anti-austérité lui valent la confiance du peuple, mais inquiètent les chancelleries européennes. Une autre voie que le Mémorandum est-elle possible pour la Grèce ?

Un à un, tous les partis politiques – à croire qu’ils ont été orchestrés par la main invisible du système –, tombent à bras raccourcis sur Syriza. Ils l’accusent d’avoir refusé de former un gouvernement. Mais il aurait été alors l’otage des groupes parlementaires favorables au Mémorandum ! Avec le concours généreux de la propagande télévisée, ils estiment que la formation d’un gouvernement est nécessaire, mais avec pour préalable la participation de la coalition de gauche radicale. Retrouvez notre dossier : Grèce : pas de coalition possible, retour à la case départ Toutefois, si le danger que le pays sorte de la zone euro, et si d’autres dangers qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous