Le Courrier des Balkans

Election présidentielle en Croatie : un scrutin « sous influence européenne »

| |

L’élection présidentielle survient à un moment difficile de l’histoire politique du pays, après six années de gouvernement sans partage du HDZ, désormais plombé par les scandales de corruption. Le temps du changement est peut-être venu, mais les mécanismes démocratiques demeurent fragiles dans un pays encore en « transition », tandis que la vie politique croate est fortement influencée par la perspective, désormais proche, de l’intégration européenne. L’analyse de notre correspondante.

Par Déborah Grbac [1] Les élections sont l’expression principale de la démocratie, chaque citoyen exprime son choix et la majorité décide du sort du pays en accordant sa confiance à des partis politiques et des candidats. Lorsque les citoyens ne sont pas satisfaits des résultats obtenus par le parti au pouvoir, ils profitent des élections pour donner sa chance à l’opposition. Telle est du moins la théorie car, dans la pratique des pays en « transition démocratique » comme la Croatie ou ses voisins des Balkans occidentaux, les résultats de chaque élection ne sont guère prévisibles, les mécanismes de la démocratie jouant toujours d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous