Politika

Église orthodoxe serbe : la guerre de succession a commencé

| |

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe, réuni en concile à Belgrade, a décidé samedi d’assumer lui-même toutes les fonctions du patriarche Pavle, hospitalisé depuis novembre. Le Synode avait demandé un rapport médical sur l’état de santé du patriarche. La solution trouvée est provisoire. La guerre de succession a commencé, et le Synode s’est séparé dans une ambiance de guerre civile. Deux concurrents s’affrontent déjà ouvertement : les métropolites Amfilohije du Monténégro et Jovan de Zagreb et Ljubljana.

Par M. Pešić La longue maladie du patriarche Pavle suscite de fortes querelles au sujet de son éventuel remplacement à la présidence du Saint Synode de l’Église orthodoxe serbe. Au bout de deux jours de réunion, les évêques sont restés au point de départ, car ils n’ont pas pu se mettre d’accord. Deux candidats s’opposent pour assurer la présidence : le métropolite du Monténégro et du Littoral, Mgr Amfilohije, qui représente pour l’instant le patriarche au sein du Saint Synode, et le mitropolite de Zagreb et de Ljubljana, Mgr Jovan, plus ancien dans l’ordre hiérarchique. En raison de cette dramatique division, le concile est au point « d’éclater (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous