Vijesti

Église orthodoxe : pourquoi le Prince-évêque Njegoš n’a pas été canonisé

| |

Le Prince-évêque Petar II Njegoš, figure emblématique de la nation monténégrine, ne sera pas un Saint de l’Église orthodoxe serbe. Du moins pour l’instant. La proposition très politique du métropolite Amfilohije a été repoussée par le Saint-Synode. Retour sur un imbroglio politico-religieux, symbole des tiraillements qui agitent l’Église serbe.

Par Miloš Vasić (T-Portal) L’idée de canonisation de Njegoš est le dernier caprice de l’Eglise orthodoxe serbe, avancée (comme beaucoup d’autres, d’ailleurs) par Amfilohije, métropolite de Cetinje. Petar II Petrović Njegoš (1813-1851) a été l’unique Prince-évêque du Monténégro, que l’on appelle « Vladika » avec une majuscule, synonyme de sagesse. C’était un grand et bel homme, qui mesurait 2,07m, poète, religieux, législateur et civilisateur de sauvages montagnards, ce qu’étaient alors les Monténégrins. Il a dit un jour qu’il n’était pas évêque, mais souverain : son titre ecclésiastique n’était qu’une trace de la tradition dynastique monténégrine (à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous