The Sofia Echo

Église orthodoxe en Bulgarie : ces métropolites qui travaillaient pour la police secrète communiste

| |

Scandale à la tête de l’Église orthodoxe bulgare, onze des quinze membres du Saint-Synode ont été identifiés comme d’anciens agents de la police secrète communiste. Une révélation qui fait grand bruit en Bulgarie. Le patriarche Maksim, qui n’a pas collaboré, a déclaré que le Saint-Synode allait étudier les cas avant de prononcer d’éventuelles sanctions.

Le 21 janvier, chef de l’Église orthodoxe bulgare, le patriarche Maksim, a déclaré que le Saint-Synode s’exprimerait sur l’affaire des dirigeants du clergé qui ont été agents de la police secrète communiste après en avoir « étudié les cas ». Le patriarche a fait cette réponse après une cérémonie organisée le jour de la Saint Maxime, au cours de laquelle le Saint-Synode lui a demandé d’accorder son pardon. Selon la Commission chargée d’annoncer les noms des personnes ayant collaboré avec les anciens services secrets communistes, onze des quinze membres du Saint-Synode ont travaillé pour la sécurité d’État. Seuls le patriarche Maksim et les métropolites Nikolai (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous