Peščanik

Éducation : doit-on parler de Srebrenica à l’école ?

| |

Il faut enseigner l’histoire de Srebrenica dans les écoles, tant en Serbie qu’en Bosnie-Herzégovine. Pour permettre d’affronter les traumatismes du passé, mais surtout pour apprendre aux jeunes générations qu’il n’y a pas une seule Vérité, mais que celle-ci peut apparaître grâce à la pluralité des sources et des interprétations. Le plaidoyer d’une historienne serbe.

Par Dubravka Stojanović Doit-on parler de Srebenica à l’école ? Peut-on parler de Srebrenica à l’école ? Ces deux interrogations questionnent profondément la finalité du système scolaire en général. Comment parler du passé à l’école dans toute l’ancienne Yougoslavie, particulièrement en Serbie et en Bosnie-Herzégovine ? La question de la finalité est importante parce que, dans nos pays, l’éducation, surtout dans le domaine de l’histoire, est encore envisagée comme un outil de construction de l’identité nationale et de la conscience historique de la communauté. Retrouvez nos dossiers : • Education : des manuels scolaires qui sèment la haine ? • 11 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous