Vijesti

Économie : les bourses des Balkans dépriment, celle du Monténégro dégringole

| |

En trois mois, la bourse de Ljubljana a perdu 45%. Même tendance à Zagreb et dans toute la région. À Podgorica, les valeurs ont chuté de près de 10% le 9 avril, « mercredi noir » de la bourse monténégrine. La tendance est mondiale, mais elle pourrait provoquer un cataclysme social au Monténégro. Saisis par l’euphorie boursière des dernières années, beaucoup de particuliers ont souscrit des emprunts bancaires pour acheter des actions, désormais en pleine dégringolade...

Par M. Milošević L’index NEX PIF qui suit la valeur des actions des fonds de privatisation et d’investissement est tombé de 10,71% en une seule journée. Ce mercredi 9 avril a été une journée noire : le NEX 20 qui suit les actions des sociétés choisies à la bourse NEX Monténégro a chuté de 4,43%, tandis que l’index Moste à la bourse « Montenegroberza » a diminué de 3,3%. La valeur des actions de la société Plantaže a chuté de 9,75%, à 85,68 euros. Il est de même pour Prva Banka (-8,13% à 652,88 euros), les chantiers navals de Bijela (-9,52% à 13 euros), l’usine d’aluminium et les Chemins de fer du Monténégro (-9,1%, respectivement à 9 et 2,89 euros), le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous