NIN

Economie : l’industrie serbe à la dérive

| |

Usines qui ferment leurs portes, employés de moins en moins nombreux, équipements obsolètes, l’industrie serbe est en déclin depuis la chute de la Yougoslavie. Les gouvernements qui se succèdent à la tête du pays ne semblent pourtant pas envisager de lancer des plans de relance et de modernisation du secteur. A tort, car le pays garde quelques entreprises qui pourraient encore être concurrentielles à l’étranger. L’analyse du journal NIN.

Par Petrica Đaković Sur les 229 usines de plus d’un millier d’ouvriers, qui employaient 609.000 personnes en 1990, il ne reste aujourd’hui que 48 entreprises et à peine 60.000 employés. L’industrie serbe produit deux fois moins qu’en 1989, avant la décomposition de l’économie socialiste. Technologiquement obsolète, l’industrie serbe a perdu 700.000 employés en trois décennies, elle accuse un retard de trente ans sur ses voisins européens. Le produit intérieur brut (PIB) de la Serbie ne compte qu’un dinar sur sept qui provient de l’industrie. Il fut pourtant un temps où la production industrielle représentait 30% des richesses du pays. Certains pays (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous