IWPR

Double coup dur pour les jusqu’au-boutistes bosno-serbes

| |

Momcilo Krajisnik, membre du parti jusqu’au-boutiste bosno-serbe, SDS, qui
craint d’être inculpé pour crimes de guerre, se cacherait actuellement. En
attendant, les leaders du Parti Radical bosno-serbe ont été exclus des
élections de l’année prochaine.

Par Janez Kovac à Sarajevo (Janez Kovac est le pseudonyme d’un journaliste de Sarajevo). Les deux partis politiques bosno-serbes les plus extrêmes ont subi cette semaine deux coups durs qui affecteront certainement leur participation et leurs chances aux élections de l’année prochaine. Suite aux spéculations des média au sujet de sa possible inculpation pour crimes de guerre, Momcilo Krajisnik, leader du Parti Démocratique Serbe (SDS) et membre serbe de la première présidence tripartite bosniaque d’après guerre, se cacherait quelque part en Serbie, craignant son arrestation. En attendant, suite à une autre affaire sans rapport avec la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous