Bosnie-Herzégovine : premières condamnations pour des volontaires du jihad en Syrie

| |

La justice a rendu, mardi 6 octobre, sa première sentence contre des ressortissants bosniens qui voulaient joindre les rangs de Daech en Syrie. Les peines infligées sont toutefois légères et peu dissuasives, et la répression suffira-t-elle à dissuader les volontaires du jihad ?

Par Rodolfo Toè Quatre citoyens bosniens ont été condamnés mardi dernier, sous l’accusation d’avoir « formé et de s’être associés à des formations paramilitaires ou policières étrangères ». Husein Erdić, Midhat Trako, Nevad Hušidić et Merim Keserović ont été condamnés à des peines de prison comprises entre 6 mois et trois ans et demi. Les quatre hommes avaient été arrêtés au cours d’une vaste action de police menée le 18 février dernier. Erdić et Keserović étaient en train d’organiser le départ de leurs autres deux camarades à Istanbul, avec l’objectif de se rendre en Syrie et combattre dans les rangs de l’État islamique. C’est la première fois que la justice (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous