Le Courrier de la Serbie

Diaspora : « Voter pour la Serbie de l’avenir »

|

L’abstentionnisme touche particulièrement la diaspora serbe. Par manque de fonds et de moyens logistiques, le ministère de la Diaspora peine à mobiliser les électeurs vivant à l’étranger. À la veille du second tour des présidentielles, le 3 février, les explications de la ministre de la Diaspora, Milica Čubrilo, qui lance un appel à tous les électeurs serbes de l’étranger.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps Le Courrier de la Serbie (CdS) : Madame la Ministre, comment considérez-vous le vote des électeurs serbes qui vivent à l’étranger ? Milica Čubrilo (MČ) : Le problème est que les Serbes qui vivent à l’étranger ne vont guère voter. Au premier tour des présidentielles, à peine 40% des 37.000 électeurs de la diaspora inscrits dans le monde se sont rendus aux urnes. Une participation plus élevée qu’aux parlementaires de 2007, mais qui reste tout de même insuffisante. Du coup, il est difficile d’obtenir des fonds pour mobiliser les électeurs de la diaspora. À quoi bon investir si, de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous