Koha ditore

Diaspora : les Albanais d’Europe occidentale, une chance pour l’Albanie et le Kosovo

| |

Selon les statistiques de l’Union européenne, les Albanais établis en Europe occidentale seraient plus nombreux que les citoyens du Kosovo. Pour Tirana et Pristina, il s’agit donc d’utiliser au mieux de ce formidable réservoir de talents pour s’ouvrir et se développer. Et pas seulement lors des deux mois estivaux, quand les enfants d’émigrés reviennent au pays. Point de vue.

Par Augustin Palokaj Les chiffres de l’Institut des statistiques de l’Union européenne montrent qu’il y a désormais plus d’Albanais qui vivent dans les États de l’Union et en Suisse qu’au Kosovo. Et ce, au moment même où l’Albanie s’engage sur la voie européenne, alors que le Kosovo se trouve dans l’impossibilité de se rendre à la gare d’où partira le train pour Bruxelles. Ces Albanais qui vivent dans les États d’Europe ne sont plus seulement des travailleurs qui parlent un peu la langue de ces pays, qui travaillent toute l’année pour économiser et construire une maison dans leur région d’origine, qui financent un mariage et qui aident les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous