Koha Ditore

Dialogue Belgrade-Pristina : le Kosovo en position de faiblesse

| |

Dans les négociations qui s’ouvriront entre Pristina et Belgrade, le camp kosovar est en position de faiblesse, s’inquiète l’éditorialiste Vetton Surroi. Pourquoi Belgrade plierait-elle devant une partie qui n’a aucun pouvoir décisionnel ?

Par Veton Surroi J’ai discuté hier avec un responsable kosovar. En ce qui concerne les prochaines négociations, annoncées récemment, entre Kosovars et Serbes, la seule chose que je trouve à nous souhaiter, c’est de la chance. Beaucoup de chance. Chaque fois qu’on pose à un Kosovar la question, au sujet des relations internationales : êtes-vous pour ou contre le dialogue ? il doit absolument répondre oui. Il ne peut pas avoir une autre opinion. Car être contre le dialogue, cela veut dire être contre les efforts de la communauté internationale, donc être contre la démocratie et la paix. J’ai l’impression que les dirigeants qui ont signé vendredi soir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous