Curentul

Des sans-papiers roumains expulsés de Suisse et d’Espagne

| |

Le 9 octobre à Bucarest, un nouveau groupe de cent vingt tziganes est arrivé en provenance de Suisse, en avion affrété. Le nombre de Roumains expulsés de la Confédération helvétique s’élève ainsi à deux cents. Les représentants de la police de l’air et des frontières affirment que deux autres avions devraient atterrir sur l’aéroport de Baneasa, avec cent trente Roumains à bord. Les autorités espagnoles ont annoncé également qu’elles organiseront un premier vol pour Bucarest, rapatriant soixante Roumains.

Par Marius Iosef Les trois cents personnes rapatriées en Roumanie pourront se voir retirer le droit d’utiliser leur passeport pendant une période maximale de cinq ans. La peine encourue variera en fonction des méfaits qu’ils ont commis à l’étranger et du nombre d’expulsions dont ils font l’objet. Au cas où l’on constaterait que les expulsées ont passé la frontière de façon frauduleuse, ils pourraient être sanctionnés de trois mois à deux ans de prison. Pour ceux ayant organisé un tel trafic, la peine sera une incarcération de deux à sept ans. Pour une obtention de faux papiers et une fausse déclaration auprès des ambassades roumaines à l’étranger, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous