Décès du poète et écrivain grec Elias Petropoulos

Ecrivain et poète grec, Elias Petropoulos a été incinéré au crématorium du Père Lachaise le 13 septembre dernier. Né en 1928 à Athènes, après des études de droit à Salonique, il s’installe définitivement à Paris à la chute des colonels.

Poète et écrivain, Elias Petropoulos était aussi un anthropologue, un ethnologue, un collectionneur. Avec plus de 80 ouvrages, il s’est intéressé à la Grèce inconnue des tours opérateurs et des touristes. Il y a travaillé sur le rebetiko, musique rebelle venue en Grèce en 1922 avec les réfugiés d’Asie Mineure. Musique interdite durant les différentes dictatures militaires. Mais aussi, sur les prisonniers, les voleurs, les homosexuels, les vieilles tombes, les chapeaux… Anti-nationaliste convaincu et militant, il a été plusieurs fois condamné par la dictature des colonels pour ses écrits libertaires et « mal pensant ». Aujourd’hui on (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous