Les Nouvelles de Roumanie

De Gaulle en Roumanie : « Votre Ceaușescu n’est qu’un rustre roué et menteur »

|

Mai 1968. Le général de Gaulle entame son dernier voyage important à l’étranger : une visite officielle en Roumanie. Pour Nicolae Ceaușescu, au pouvoir depuis trois ans, il s’agit d’une première apparition marquante sur la scène internationale. De Gaulle, qui souhaite détendre les relations Est-Ouest, déchantera. Mais cela ne l’empêchera pas de décorer son hôte de la grand-croix de la Légion d’honneur, la plus haute distinction française.

En pleine « chienlit » de mai 1968, le général de Gaulle ne veut pas ajourner ce déplacement, qui est le troisième étage de sa fusée visant au rapprochement entre l’Est et l’Ouest et à la dissolution des deux blocs antagonistes. En 1966, après avoir annoncé la ferme intention de la France de quitter l’OTAN, il entreprend une mémorable tournée en URSS, la première d’un chef d’État occidental dans l’antre de l’« ogre soviétique », histoire de déminer le terrain, provoquant le courroux de Washington et la réprobation de Londres et de Bonn. De Gaulle espère que ce geste de bonne volonté en direction de l’Est sera suivi de signes d’ouverture de l’autre côté du rideau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous