Shekulli

Culture en Albanie : quand Sali Berisha se prend pour Ubu roi

| |

Sali Berisha s’est enthousiasmé pour la représentation d’Oedipe roi, coproduction albano-kosovar. Pourtant, privé de tout soutien public, le spectacle vivant est à l’agonie en Albanie, tandis que la coopération culturelle entre l’Albanie et le Kosovo se limitent à des grands discours, sans que les engagements concrets ne suivent. Le coup de gueule du dramaturge kosovar Jeton Neziraj.

Par Jeton Neziraj [1] La première de la pièce Œdipe Roi a eu lieu ces jours-ci au Théâtre National de Tirana, en présence du Premier ministre de l’Albanie, Sali Berisha. Exalté par la représentation, ce dernier postait aussitôt sur son profil Facebook un élogieux « une première digne d’une assemblée des génies scéniques de notre nation. Félicitations pour ce grand début ! » Les réactions ont été nombreuses, élogieuses pour la plupart à l’égard du « guide » et parfois du « roi » Berisha, dont on n’a pas manqué de louer la culture générale. D’autres se sont enflammés autant que le Premier ministre à propos de cette grande victoire théâtrale. Quelques-uns, enfin, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous