Vecernji List

Cuirassés et sous-marins à vendre : la Serbie, privée de mer, brade sa flotte

| |

Avec la proclamation de l’indépendance du Monténégro, la Serbie se retrouve sans accès à la mer. La flotte de guerre est en ce moment en train de tomber en ruine dans le port de Tivat. Le Monténégro ne veut pas conserver de marine militaire, et certains pays rachètent déjà les navires : sur la liste des clients figurent la Lybie, l’Égypte ou le Sri-Lanka.

Par Zdenko Jurilj et Zoran Grizelj En plus des « unionistes », ceux qui regrettent particulièrement la décomposition de l’union de Serbie et Monténégro sont les marins de la flotte de guerre de la Serbie qui, du jour au lendemain, a perdu son accès à la mer. Les gardiens de la mer serbe Dans les nouvelles circonstances géopolitiques, l’obsession des généraux de Belgrade d’avoir une forte flotte militaire qui protégerait les eaux territoriales de l’Adriatique n’est plus d’actualité. Sur les quais du port de Tivat, à l’endroit où jadis était concentré la plus grande base maritime de la Méditerranée ainsi que l’ancien bassin de radoub « Sava Kovacevic », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous