Difficile aggiornamento

Catholiques de Bosnie-Herzégovine : la croix, la bannière et le nationalisme

| |

« Mir vama », « Que la paix soit avec vous » : le pape François est attendu samedi à Sarajevo, d’où il doit lancer un message de réconciliation. En Bosnie-Herzégovine, pourtant, l’Église catholique reste très liée au nationalisme croate, et n’hésite pas à célébrer le retour au pays de criminels de guerre. Reportage.

Par Rodolfo Toè « Nous sommes profondément attristés par le fait que les personnes qui vous accueilleront ici à Sarajevo sont les mêmes qui glorifient les criminels de guerre ». Tel est le message qu’un groupe d’intellectuels bosniens a décidé d’envoyer au pape François, il y a un mois. Le texte, intégralement accessible sur pismopapi.net, est signé par une dizaine de personnalités du monde de la culture de Bosnie-Herzégovine, comme l’écrivain Aleksandar Hemon ou la réalisatrice Jasmila Zbanić. Il a été publié le 10 mai dernier pour dénoncer le nationalisme et l’agressivité « fascistes » qui subsisteraient toujours parmi les membres du clergé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous