Croatie : racistes et néo-nazis tiennent le haut du pavé

| |

Graffitis racistes, concerts de rock « identitaire », théories « suprématistes » et appels à la « guerre raciale ». Jamais les courants racistes et néo-nazis, surfant sur la crise des réfugiés, n’ont été aussi visibles en Croatie – tandis que la majorité des jeunes estiment que l’État des oustachis n’était pas fasciste.

Par Tomislav Kukec Ne nous faisons pas d’illusions : le racisme et la xénophobie n’ont pas été éradiqués en Croatie, et il y a toujours parmi nous des individus convaincus que les représentants des « autres races » sont des violeurs nés, avec lesquels un Blanc qui se respecte n’a rien à faire. Ils sont jeunes, entre 20 et 30 ans, certains sont même des adolescents. Ils étudient, travaillent ou sont au chômage. Il sont recrutés sur des sites et forums Internet spécialisés, tels que le site Stormfront. Au premier abord, ils n’ont en commun que leurs terrifiantes opinions. Pour eux, les réfugiés des pays du Proche-Orient ravagés par la guerre ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous