Croatie : un an après les séismes, la colère des sinistrés de la Banija

| |

Il y a un an, de terribles séismes frappaient la région de Petrinja et de Sisak. Malgré les promesses de reconstruction, des milliers de sinistrés vivent toujours dans de petits préfabriqués et désespèrent de retrouver une vie normale. Reportage.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Pour tuer la monotonie du quotidien, Štefica Kristić se promène chaque matin, le plus souvent du village éphémère composé de préfabriqués offerts par la Turquie qui longe la route Petrinjska en périphérie de Sisak, jusqu’au centre-ville, où elle habitait avant que le séisme du 29 décembre 2020 ne détruise son appartement et ceux de ses voisins. « Mon immeuble a disparu, j’ai mal au cœur quand j’y passe », soupire la retraitée. « J’y ai vécu six ans, j’avais rénové mon appartement un an avant le tremblement de terre, et j’ai tout fait faire sur mesure. J’ai été locataire pendant vingt ans, j’avais à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous