Danas

Croatie : Šibenik veut tourner la page de la guerre et des conflits

| |

Retour des touristes serbes sur la côte dalmate, retour surtout des réfugiés serbes chassés de Croatie : autant de sujets difficiles qu’Ante Županović, le nouveau maire de Šibenik, élu au printemps dernier, refuse d’esquiver. Cet ancien médecin du sport, soutenu par une coalition de gauche, veut tourner la page du nationalisme, éradiquer le poids des réseaux criminels et relancer l’économie de cette ville côtière. Il a accordé un entretien au quotidien serbe Danas.

Propos recueillis par Boro Soleša Ante Županović a été élu maire de Šibenik le 16 juin dernier comme candidat indépendant, avec le soutien du Parti social-démocrate (SDP) et du Parti populaire croate (HNZ), dont les dirigeants sont respectivement Zoran Milanović et Vesna Pusić. Il est né à Šibenik il y a 60 ans, diplômé de la faculté de médecine à Zagreb, il s’est spécialisé dans la médecine sportive à Belgrade. En qualité de responsable de l’équipe sanitaire de Croatie, il a participé aux Jeux méditerranéens en 2001 et 2005, aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008. Il est prêt à répondre à toutes les questions, y compris les plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous