Croatie : premier hommage à la famille Zec, assassinée il y a trente ans

| |

Le 7 décembre 1991, une unité de la police croate kidnappait et assassinait une famille serbe ordinaire de Zagreb, les Zec. Les auteurs du crime ont plus tard été relâchés pour vice de procédure. Pour la première fois, le maire de la capitale, Tomislav Tomašević, a rendu hommage aux victimes - au contraire du président Milanović, qui a fait scandale en assurant que les survivants avaient été dédommagés.

Par Dimša Lovpar Le maire écologiste de Zagreb, Tomislav Tomašević, répondant à l’appel de la Ligue antifasciste (Antifašistička Liga) et du Conseil national serbe de Croatie (SNV), s’est rendu mardi soir à Sljeme, le massif montagneux qui surplombe Zagreb, pour honorer la mémoire d’Aleksandra, Marija et Mihajlo Zec, assassinés le soir du 7 décembre 1991. C’est la première fois qu’un hommage officiel était rendu aux victimes de ce crime, devenu l’un des symboles de la guerre. « Je me tiens ici humblement devant vous en tant que maire pour rendre hommage à la famille Zec, assassinée alors qu’elle était innocente. Nous savons tous ce qui s’est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous