Jutarnji List

Croatie : pourquoi l’État a-t-il peur de l’Église catholique ?

| |

Tous les partis politiques de Croatie se croient obligés de courtiser l’Église catholique. Dernier exemple en date, l’adoption d’une loi controversée sur l’interdiction du travail dominical, effective depuis le 1er janvier. Pourtant, l’Église catholique ne se prive pas de critiquer les partis, y compris le HDZ actuellement au pouvoir. En réalité, selon Davor Butković, les responsables politiques ont peur de l’Église, une institution qui a pourtant perdu le poids social qui était le sien au début des années 1990.

Par Davor Butković Ainsi donc, après la décision prise par la majorité parlementaire et le gouvernement, dirigé par la Communauté démocratique croate (HDZ), vous ne pourrez plus aller faire vos courses le dimanche ni les jours fériés. L’interdiction de travailler le dimanche – un thème controversé au sujet duquel on débat férocement en Croatie depuis six ans – est absurde, parce que l’État ne doit pas interdire de travailler : il s’agit d’une entrave fondamentale aux droits de la personne et à la liberté de l’entreprise. L’interdiction de travailler le dimanche est particulièrement absurde en temps de crise économique, et c’est ce que n’ont cessé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous