IWPR

Croatie : Mort d’un témoin potentiel

| |

Milan Levar a été assassiné dans sa ville natale de Gospic, en
Croatie, le 28 août dernier. Il n’était cependant pas considéré
comme un "témoin-clé", estimait récemment un officiel de l’accusation
au Tribunal pénal international de La Haye. Pourtant sa mort va entraîn
er des conséquences sur d’autres témoins éventuels : ils peuvent
désormais craindre pour leur sécurité.

Par Mirko Klarin et Vjera Bogati à La Haye. Le vice procureur du tribunal, Graham Blewitt, a précisé qu’aucune accusation n’avait résulté du témoignage de Levar au bureau du procureur de tribunal (OTP), en 1998. Pour Blewitt, Levar n’était qu’un témoin potentiel, comme toutes les personnes ayant fait des déclaration s à l’OTP. Blewitt a refusé de commenter plus avant. Selon la police croate, Levar a été tué par un engin explosif. Blewitt a précisé qu’il restait impossible de savoir si le meurtre de Levar était lié à sa coopération avec le tribunal il y a deux ans. Le gouvernement de Zagreb a demandé qu’une enquête soit menée pour déterminer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous