Novi list

Croatie : les conséquences du non français

| |

Les diplomates, les analystes ainsi que les correspondants de Bruxelles s’accordent sur l’idée que le « non » français à la Constitution européenne va certainement ralentir, voire interrompre le processus de rapprochement de la Croatie vers l’UE.

Par Boris Pavelic ZAGREB -Les diplomates, les analystes ainsi que les correspondants à Bruxelles considèrent que l’adhésion de la Croatie à l’UE est remise à un délai inconnu, malgré les déclarations du gouvernement croate expliquant que le « non » français à la Constitution européenne n’influencera pas ce processus. « L’élargissement de l’UE devient un domaine d’incertitude », a déclaré hier le président du Conseil pour les intégrations européennes auprès de l’Assemblée nationale et ex-ministre pour les intégrations européennes, Neven Mimica. Lors du referendum qui a eu lieu le dimanche passé, presque 56% des électeurs français ont dit non à la Constitution (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous