Feral Tribune

Croatie : Le réveil de l’extrême-droite

| |

L’hystérie déclenchée dernièrement par la condamnation du géné
ral Blaskic au
Tribunal pénal international (TPI) de La Haye prouve que l’esprit de
Tudjman a
survécu à sa mort.

Il serait long de recenser toutes les déclarations irréfléchies faites suite à l’arrestation de Blaskic, depuis les archevêques progressifs aux académiciens âgés, des militants pour les droits de l’Homme aux journalistes habituellement critiques. En Croatie, même après la victoire de l’opposition aux élections du 3 janvier dernier, il demeure périlleux d’émettre une critique sur la contribution du pays à la tragédie bosniaque. Par Ivo Banac « La vénération des sacrifices du peuple croate et le mépris des sacrifices des autres, voilà une caractéristique commune à tous les politiciens d’aujourd’hui ; qui plus est, cette caractéristique a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous