Monitor

Croatie : « Le mystère Norac » réchauffe la scène politique

| |

L’affaire « Norac » a pris une tournure inattendue. Les forces de l’ordre
croates ont été obligées de lancer, jeudi dernier, un mandat d’arrêt contre
Mirko Norac, duc de « Sinjska Alka », et premier général croate accusé pour
crimes de guerre.

Par Boris Raseta L’affaire demeure mystérieuse. Norac serait parti mercredi soir de Zagreb pour Rijeka où devait se tenir son procès. Un grand nombre de journalistes, locaux et étrangers, réunis devant le tribunal ont attendu, en vain, son arrivée. Il aurait tout bonnement disparu. Faute d’informations, il a fallu essayer de deviner ce qui s’était passé. D’aucuns pensaient que Norac était parti à La Haye pour se rendre au TPI. L’information a immédiatement été récusée par le tribunal. Certains supposaient qu’il avait été arrêté en secret, et que le pouvoir croate savait où il était. Cependant, cette information a fait l’objet d’un démenti de la part (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous