Birn

Croatie : le gouvernement promet de réagir au défi criminel, l’Europe s’inquiète

| |

Le Conseil de la sécurité nationale s’est réuni vendredi pendant deux heures, en présence de tous les dirigeants du pays et des représentants de tous les partis parlementaires, après l’attentat à la voiture piégée qui a tué jeudi soir un journaliste influent et son responsable marketing. Malgré la volonté de renforcer les mesures anti-crimminalité, l’état d’urgence n’a pas été décrété.

Par Tena Erceg, à Zagreb Le président croate Stjepan Mesić a appelé vendredi les institutions de son pays à faire leur possible pour mettre un terme à la série d’attentats qui frappent son pays. « Le terrorisme gagne les rues de la capitale croate », a-t-il prévenu. « C’est un défi entièrement nouveau pour chacun d’entre nous. Les institutions de l’État doivent réagir immédiatement et avec fermeté. La société croate doit s’unir, on ne peut plus attendre, c’est soit eux soit nous », a-t-il ajouté. Ivo Pukanić et son chef du marketing ont été tués jeudi soir dans l’explosion d’une bombe, en plein centre de Zagreb. L’explosion a eu lieu à 18h20, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous