Vecernji List

Croatie : le blues des salariés

| |

Les Croates travaillent de plus en plus et gagnent de moins en moins. Aujourd’hui, plus de 40 000 travailleurs sont payés au salaire minimum. Dans les pays voisin, le coût de la main d’oeuvre est encore plus faible. La Croatie est-elle la première victime de la « balkanisation » du marché du travail ?

Les statistiques montrent que la production industrielle a augmenté l’an passé de 5% en Croatie, tandis que les salaires n’ont augmenté que d’un modeste 1,6%. Le coût de la nourriture et de la vie quotidienne sont sans conteste à un niveau européen. La pression sur les salaires, qui va déboucher sur un alignement vers le bas des salaires dans la région des Balkans, crée déjà des inégalités dans la société. Les dernières analyses des salaires par catégorie, publiées dans le bulletin de l’été 2005, montraient que le nombre de salariés qui perçoivent un salaire inférieur au salaire minimum à doublé en quelques années. Ils seraient désormais 40 000. Mais le nombre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous