Le Courrier des Balkans

Croatie : la longue agonie des salariés des raffineries de pétrole

| |

Manifestations, grèves de la faim des travailleurs... Le groupe Dioki, avec ses raffineries de Zagreb et d’Omišalj, sur l’île de Krk, flirte depuis un an avec la faillite : alors que les salaires des employés ne sont pas payés depuis septembre 2011, les repreneurs potentiels se succèdent. Dernier en date : le groupe turc Çalışkan, qui s’est engagé à verser les salaires impayés...

Par Rodolfo Toè Pour essayer de comprendre la stratégie du gouvernement Milanović dans le dossier Dina, il n’est pas inutile de reprendre la liste chronologique de toutes les annonces, les promesses et les décisions qui, jusqu’à présent, n’ont servi qu’à prolonger l’agonie des travailleurs et de leurs familles... 23 septembre 2011 : À la place de leurs salaires, les ouvriers de Dioki reçoivent un bon d’achat de 200 kuna [environ 26 euros] dans les supermarchés Konzum. 31 décembre 2011 : les ouvriers de Dioki, qui est en difficulté depuis le mois de septembre, organisent une manifestation à Zagreb pour parler avec le ministre de l’Économie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous