Index.hr

Croatie : la Gay pride de Split vire à l’émeute « pire qu’à Belgrade »

| |

La première Gay Pride de la ville de Split, en Dalmatie, a débuté samedi vers 13 h30, mais a presque immédiatement été attaquée par des opposants d’extrême droite, qui promettaient des émeutes « pires qu’à Belgrade ». Le calme n’était toujours pas revenu en ville en milieu d’après-midi. 300 contre-manifestants ont été arrêtés.

Rendez-vous avait été donné aux participants de la Gay Pride au Đardin, dans le centre de la ville. Une cinquantaine de personnes avaient répondu à l’appel, bientôt renforcées par l’arrivée d’un autobus de manifestants venus de Zagreb. Alors que la commune de Split avait refusé d’apporter tout soutien public à la manifestation, ses organisateurs ont tenté de manifester en direction des quais, ce que la ville avait formellement interdit la veille. Retrouvez notre dossier : LGBT : les homos des Balkans se font entendre Plusieurs centaines de personnes étaient également rassemblées aux abords du Đardin, émettant souvent des commentaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous