Le Courrier des Balkans

Croatie : la flambée du franc suisse, un piège pour le gouvernement Milanović

| |

Vendredi 23 janvier, le Parlement a bloqué pour un an le cours du franc suisse à 6,39 kunas. Cette mesure d’urgence ne suffit pas pour l’association Franak, qui défend les débiteurs menacés de ruine. Ils réclament une solution sur le long terme aux problèmes des emprunts libellés en francs suisses, pour éviter de voir se creuser encore plus le fossé entre riches et pauvres.

Par Laëtitia Moreni « La stabilisation du cours du franc suisse (CHF) est un grand soulagement, mais ce n’est qu’une première étape ». À l’Udruga Franak, l’association chargée de la protection des débiteurs en francs suisses, Dunja Bičanić Todorović salue la mesure d’urgence prise lundi 19 janvier par le gouvernement croate sur le « gel » du cours du CHF et approuvée vendredi 23 janvier par le Parlement. Elle se dit pourtant préoccupée par le manque de solutions pérennes. « Étant donné que la Croatie n’a pas de politique nationale du logement, la plupart de ces prêts toxiques ont été délivrés à de jeunes gens pour leur permettre d’acquérir un bien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous