AIM

Croatie : L’opposition craint une victoire électorale

| |

Les négociations à propos de la nouvelle loi électorale entre le HDZ
au pouvoir
et les six plus grands partis d’opposition sont en cours depuis plus de
quatre
mois. Bien qu’un accord sur les points principaux soit en principe
intervenu le
25 mai, c’est-à-dire il y a un mois et demi, ces négociations ont
donné lieu à
des conflits constants et leur aboutissement n’est pas en vue. Il avait
été
décidé en mai d’organiser les élections à la proportionnelle, ce
qui signifie
que le HDZ reconnaissait alors implicitement que le parti était, pour le
moins
stagnant, sinon en rapide déclin.

On sait bien en effet qu’une élection à la proportionnelle convient aux partis qui peuvent compter au mieux sur une majorité relative, tandis que les partis qui peuvent obtenir la majorité des voix, voire même un peu plus, préfèrent une élection à la majorité relative. Bien que cela nécessite à l’origine que l’on adopte un système mêlant les deux modes d’élections - ce qui avait d’ailleurs dans le passé permis à l’opposition de gagner de nombreuses élection s régionales et locales - celle-ci a accepté le système à la proportionnelle parce que ses leaders prétendent qu’ils gagneront les élections parlementaires à la fin de l’année, quelle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous