Slobodna Dalmacija

Croatie : fascisme économique au paradis touristique

| |

Un obscur hebdomadaire local de Makarska, sur la côte dalmate, propose « d’éliminer les touristes de trop », qui occupent de l’espace sur la plage, font pipi dans l’eau et surtout ne consomment rien... Ces « touristes excédentaires » viennent de Bosnie-Herzégovine, mais il faut surtout pas voir le moindre racisme dans ce constat, uniquement fondé sur des arguments « économiques ». Le commentaire au vitriol de Boris Dežulović.

Par Boris Dežulović Le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Makarsko primorje, Ivo Ćurković a tout a fait raison de s’indigner. L’opinion publique l’a traité de raciste et de fasciste sans avoir lu son texte. Si les gens l’avaient lu, ils auraient compris que la personne d’Ivo Ćurković n’a aucune importance par rapport aux positions défendues à propos des touristes de Bosnie-Herzégovine qui viennent passer la journée au bord de la mer, ces hôtes « non désirés », ces « touristes de courte durée qui gênent, mais qu’on n’arrive pas à éliminer », ces touristes « du plus bas niveau qui occupent des places sur la plage, se baignent et passent une journée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous