A quai

Croatie : la colère gronde chez les marins de Jadrolinija

| |

La colère monte chez les travailleurs de la compagnie de ferries Jadrolinija, que le gouvernement croate veut privatiser. Les salaires de base des marins dépassent à peine 300 euros, les heures supplémentaires ne sont pas toutes payées. La grève est possible cet été, au coeur de la saison touristique.

Propos recueillis par Dragan Grozdanić Novosti (N.) : Récemment, les employés de Jadrolinjia ont organisé devant la mairie de Rijeka et dans divers autres ports une « grève blanche » d’avertissement, pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et de rémunération : les employés assuraient un service minimum, mais les voyages étaient considérablement diminués et ralentis. Quelles sont vos revendications ? Tomislav Urlić (.T.U.) : Cet avertissement fait suite à deux ans de tentatives infructueuses pour faire évoluer les choses. La solution que nous souhaitons n’est rien d’autre que les droits de base préconisés par la Loi sur la travail, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous